Le compteur fait foi, sauf preuve contraire06/05/2019  



Un syndicat des copropriétaires assigne en justice une propriétaire afin d’obtenir le paiement de ses charges liées à sa consommation d’eau entre 2008 et 2015. Pour contester cette demande, l’habitante fait valoir qu’elle vivait seule et que sa prétendue consommation était cinq fois supérieure à celles des lots voisins occupés par des familles. Convaincus par cette démonstration, les juges lui donnent gain de cause. Mais leur décision est censurée par la Cour de cassation. Se fondant sur article 1353 du Code civil qui prévoit que « celui qui se prétend libéré doit justifier le paiement », les hauts magistrats rappellent que c’est au propriétaire qui conteste l’exactitude des indications d’un compteur d’eau individuel de prouver la défaillance de ce dernier.


 Autres articles sur le même sujet :
Le compteur fait foi, sauf preuve contraire

Un syndicat des copropriétaires assigne en justice une propriétaire afin d’obtenir le paiement de ses charges liées à sa consommation d’eau entre 2008 et 2015. Pour contester cette demande, l’habitante fait valoir qu’elle vivait seule et que sa prétendue consommation était cinq fois supérieure à celles des lots voisins occupés par des familles.

Copropriété et délégation de pouvoir

Un copropriétaire assigne en justice le syndicat des copropriétaires de son immeuble afin d’obtenir l’annulation ...

Cambriolage malgré un système d’alarme

Un couple souscrit un contrat de télésurveillance de son domicile. Quelques mois après, il est victime d’un cambriolage. Soutenant que le système d'alarme n'avait pas fonctionné, il assigne en justice le centre de télésurveillance afin d’obtenir l’indemnisation de son préjudice.

Droits des acquéreurs successifs

L’acquéreur d’un lot en copropriété, victime de désordres affectant la toiture de son bien, assigne en justice le syndicat des copropriétaires de l'immeuble, le syndic et l’entreprise qui a exécuté les travaux afin d’être indemnisé de son préjudice.

Acquisition d’une partie commune

Les propriétaires d’un appartement situé au rez-de-chaussée assignent en justice le syndicat des copropriétaires.

Quand le PV d’AG omet le nom de l’opposant

Des copropriétaires saisissent la justice afin d’obtenir l’annulation d’une décision prise en assemblée générale.