Commerçant : comment bien s’assurer23/05/2019  



Parce qu’une catastrophe peut arriver n’importe quand et sous n’importe quelle forme, et qu’en tant que commerçant, vous êtes exposé aux risques tous les jours, réfléchir à son assurance est une priorité.

Alors quels risques faut-il couvrir ? et quelles assurances souscrire ? la FFA (Fédération Française de l’Assurance) propose un tableau pour tout comprendre.

Quels que soient les contrats souscrits, la FFA rappelle qu’il est important de vérifier :

Concernant les risques aux personnes, il convient de se référer au régime obligatoire d’assurance maladie et l’on peut souscrire une assurance vie pour le commerçant et/ou son conjoint.

Concernant les biens, il faut envisager les assurances multirisques qui regroupent l’ensemble des garanties appropriées à l’activité professionnelle concernée ; l’assurance des pertes d’exploitation, ainsi que les assurance bris de machine.

De même le commerçant peut être tenu pour responsable en cas de dommages causés par son exploitation. Il convient ainsi de souscrire une assurance responsabilité civile occupation des locaux, exploitation et responsabilité civile professionnelle. Il pourra aussi opter pour des garanties de protection juridique, et d’autre garanties spécifiques.
 


 Autres articles sur le même sujet :
Tout savoir sur l’assurance des pertes d’exploitation

Spécifiquement conçue pour les professionnels (commerçants, artisans, TPE), l’assurance des pertes d’exploitation peut se révéler vitale. Son objectif est de pallier les difficultés financières qui peuvent découler d’un sinistre.  La FFA (Fédération Française de l’Assurance) publie un guide explicatif pour tout savoir et se garantir la meilleure couverture.

Assurances entreprises, comment rester couvert 

Se prémunir de tous les risques, être couvert en cas d’incident, bénéficier des meilleures indemnisations, tels sont les enjeux des assurances entreprise. Mais pour répondre au mieux à ces questions, il faut d’abord envisager l’étendue des dommages couverts pour déterminer catégories par catégories la pertinence des assurances multirisques.

Assurance emprunteur : la date d’échéance est clarifiée

En raison de l’absence de date d’échéance dans de nombreux contrats d’assurance emprunteur en cours, la Fédération des banques françaises (FBF) avait proposé en mai dernier un nouveau principe. Les banques doivent indiquer la date référence retenue sur leur propre site internet et indiquer au client, à sa volonté, la date exacte qui le concerne.  

Comment résilier son assurance emprunteur ? Les conditions sont mieux définies

La Fédération Bancaire Francaise (FBF) précise les conditions de résiliation de l’assurance emprunteur dans un soucis de facilitation. Plusieurs points sont précisés comme la définition de la date de substitution.

Protéger l’ e-réputation de son entreprise

L’E-réputation c’est la perception qu’ont les internautes de votre entreprise. A l’heure du numérique où certains se plaignent de leur patron sur les réseaux sociaux, où des clients dénoncent sur Twitter une mauvaise expérience, où des concurrents relayent de fausses informations, surveiller et maîtriser son e-réputation doit être une priorité, surtout si votre activité dépend de votre visibilité sur la toile. Alors comment envisager le risque ? et surtout comment s’en prémunir ? voici des éléments de réponse pour vous aider à soigner votre e-réputation.

Vigilance sur les contrats de prévoyance

La prévoyance se définit au premier abord comme la qualité de quelqu’un qui anticipe, « prévoit » les évènements. Souscrire un contrat de prévoyance est une manière d’anticiper les risques que vous pouvez rencontrer. Couverture contre les aléas de la vie, les contrats de prévoyance sont multiples et divers et bien souvent complexes pour un non-initié.  Alors pour faire rimer prévoyance et vigilance, voici quelques conseils pour choisir le contrat le mieux adapté à votre besoin.