Explosion du nombre de comptes en déshérence09/07/2019  



20 000 comptes en déshérence en 2018. C’est plus du double de 2017. Ce bond est essentiellement du au développement du dispositif mis en place par la loi Eckert de 2014. Il prévoit qu’au 1er janvier 2016, les banques ont l’obligation de recenser les comptes bancaires et les produits d'épargne inactifs et sont tenues d'effectuer des démarches pour retrouver leurs titulaires. Au terme d'une période, qui varie selon les situations entre 3 et 30 ans, les avoirs sont, faute d'avoir été réclamés, transférés à la CDC. En 2017 un site dédié (www.ciclade.fr) a été mis en place pour rechercher gratuitement les sommes issues de comptes inactifs et de contrats d’assurance-vie non réclamés.

Depuis l'ouverture du dispositif, la CDC s'est vue ainsi transférer un total de 5,1 milliards d'euros, dont 2,7 milliards représentant les seuls livrets A, LDDS et LEP. En 2018, elle recevait encore plus de 450 000 livrets réglementés inactifs pour un encours de près de 149 millions d'euros.


 Autres articles sur le même sujet :
Le pactole des Français atteint 751 milliards d'euros

751 milliards d’euros, c’est, selon le rapport annuel 2018 de l'Observatoire de l'épargne réglementée, l'encours de celle-ci détenue par les ménages en 2018. Il a progressé de 2,5% en un an.

Chèque, pourquoi il est devenu le moyen de paiement le plus fraudé ?

Selon le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, le chèque est devenu le moyen de paiement le plus fraudé en France en 2018.

Un milliard d'euros de plus pour l'épargne solidaire

L'épargne solidaire a poursuivi sa progression en 2018 en France, pour atteindre 12,56 milliards d'euros au 31 décembre de l'année dernière, soit une hausse de 8,7% par rapport à fin 2017. 12,6 milliards dédiés à l'épargne solidaire

La Cour des comptes au secours des comptes en déshérence

En 2018, 5,1 milliards d’euros, provenant de comptes bancaires inactifs et des contrats d’assurance vie en déshérence, ont été transférés à la Caisse des dépôts en attendant d’être réclamés par leurs bénéficiaires. Ce chiffre sans cesse en augmentation a fait réagir la Cour des Comptes.

Nouveau bond pour l'épargne de précaution

Face à une crise sanitaire et économique sans précédent, le Livret A joue son rôle traditionnel de valeur refuge de l’épargne française.

Pourquoi le livret A continue de séduire les Français

Après la décollecte de 2,13 milliards d’euros du mois d’octobre dernier, le Livret A a renoué, en novembre, avec des résultats positifs, + 610 millions d’euros, soit une collecte équivalente à celle de 2018 (670 millions d’euros). Analyse de Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l’Épargne.