Chèque, pourquoi il est devenu le moyen de paiement le plus fraudé ?16/07/2019  



Le chèque n'est plus que le cinquième moyen de paiement scriptural en nombre de paiements annuels. Son utilisation ne cesse de décroître d'année en année. Malgré cela, en 2018, le montant de la fraude a atteint 450 millions d'euros, en progression de 52 % par rapport à 2017, et il représente 43 % du montant total de la fraude. Les principaux cas de fraude constatés sont le vol de chéquiers en amont de la délivrance au client (par exemple, lors de la remise en agence en utilisant une pièce d'identité volée ou falsifiée), le vol de chéquiers consécutif à un cambriolage, à un vol ou à la simple perte du chéquier par le client, puis la falsification d’un chèque régulier. Par ailleurs, l'Observatoire constate une remontée de la fraude à la carte bancaire (+ 13,4 % par rapport en 2017, à 439 millions d'euros). Par voie de conséquence, le taux de fraude sur les cartes de paiement françaises se dégrade très légèrement et s’établit désormais à 0,062 %, contre 0,058 % en 2017.


 Autres articles sur le même sujet :
Vacances : Les idées reçues sur le paiement par carte

Dépenses, coût cachés, risques de fraude... les Français se questionnent fréquemment sur le moyen de paiement le plus adapté lors de leurs déplacements à l’étranger. Alors que 61% des Français reviennent de vacances avec de la monnaie inutilisée, il existe encore quelques idées reçues quant à l’utilisation de la carte de paiement.

Explosion du nombre de comptes en déshérence

En 2018, la Caisse des dépôts a restitué près de 36 millions d'euros aux bénéficiaires de livrets d'épargne réglementée (livret A, LDDS, LEP) qui avaient été déclarés en déshérence, selon le rapport annuel de l'Observatoire de l'épargne réglementée (Banque de France).

Le pactole des Français atteint 751 milliards d'euros

751 milliards d’euros, c’est, selon le rapport annuel 2018 de l'Observatoire de l'épargne réglementée, l'encours de celle-ci détenue par les ménages en 2018. Il a progressé de 2,5% en un an.

Les Français aiment toujours autant le cash !

Plus de quatre français sur cinq (81%) s’opposent à une potentielle disparition de l’argent liquide face à la multiplication des moyens de paiements dématérialisés, une opposition que l’on retrouve chez les plus jeunes (73% des moins de 35 ans).

Le plafond du paiement "sans contact" relevé à 50 €

Pour éviter la propagation du Coronavirus, les paiements par cartes bancaires sont privilégiés et le plafond de paiement sans contact est relevé.

Pas de sanctions pour le paiement de l’impôt par chèque

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, annonce la « suppression des pénalités de 15 euros minimum en cas de paiement des impôts par chèque ».