Action en contestation d’une filiation02/12/2019  



Un homme décède laissant pour lui succéder un enfant qu’il a reconnu comme son fils. Afin de pouvoir hériter, la mère et le frère du défunt saisissent alors la justice en annulation de l’acte de reconnaissance qu’ils estiment mensonger. A cette fin, ils appellent en cause un autre homme qu’ils désignent comme le père biologique. Ils souhaitent que soit réalisée une expertise génétique à l’égard de ce dernier qui, selon eux, doit révéler que l’enfant en est bien issu. En vain. En l’absence d’action en recherche de paternité engagée par l’enfant, la demande visant à révéler un lien de filiation entre ce dernier et un tiers est irrecevable, rappellent les juges ! Aucune expertise génétique ne sera donc ordonnée.

> La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
La volonté du défunt doit être respectée

Une mère décède, laissant pour lui succéder sa fille et ses deux fils.

La volonté du défunt doit être respectée

Une mère décède, laissant pour lui succéder sa fille et ses deux fils. Elle avait auparavant établi un testament par lequel elle manifestait son souhait d’attribuer à sa fille son studio, à la condition toutefois qu’elle ne crée aucune difficulté à ses deux frères dans la succession.

Quand le PV d’AG omet le nom de l’opposant

Des copropriétaires saisissent la justice afin d’obtenir l’annulation d’une décision prise en assemblée générale.

Logement social et transfert du bail

Un homme, titulaire d’un bail consenti par un organisme HLM, décède. Quelques mois après, la société immobilière sollicite l’expulsion du fils du défunt qui s’était maintenu dans les lieux alors qu’il ne répondait pas aux conditions d’attribution du logement.

Logement social et transfert du bail

Un homme, titulaire d’un bail consenti par un organisme HLM, décède. Quelques mois après, la société immobilière sollicite l’expulsion du fils du défunt qui s’était maintenu dans les lieux alors qu’il ne répondait pas aux conditions d’attribution du logement.

Enfants nés par GPA et naturalisation

Un homme de nationalité australienne présente une demande d'acquisition de la nationalité française par naturalisation ainsi que le bénéfice de l'effet collectif attaché à l'acquisition de la nationalité française au profit de ses deux enfants issues d’une gestation pour autrui (GPA).