L’adultère est prouvé !13/07/2020  



A l’occasion de son divorce, un homme reproche à sa femme d’avoir entretenu une relation adultérine. A l’appui de sa démarche, il produit plusieurs courriels échangés entre son épouse et un autre homme dont les termes sont sans équivoques. Pour sa défense, la femme conteste avoir expédié ces courriels qui, selon elle, auraient été fabriqués. En vain. Pour les juges, l’existence de ces courriels, ajoutée, factures à l’appui, aux nombreux appels téléphoniques et SMS issus du portable de l’épouse ainsi qu’à l’attestation de l’ex-femme de son père qui confirme la relation extra-conjugale suffisent à établir l’adultère. Cour d'appel d'Aix-en-Provence, Chambre 6 B, 30 mai 2017, affaire n° 16-01877


 Autres articles sur le même sujet :
Prestation compensatoire et charges à retenir

A l’occasion d’une procédure de divorce, les juges condamnent un homme à verser à son ex-femme une ...

Récompense due à la communauté

A l’occasion du prononcé de son divorce, une femme est condamnée à payer une certaine somme à son ex-

Homologation de la convention de divorce

À l’occasion de son divorce, un homme sollicite l’homologation de l’acte de liquidation tendant à régler les intérêts patrimoniaux du couple.

Violences conjugales et abandon de domicile

Faisant valoir l’abandon du domicile conjugal par sa femme, un homme sollicite le divorce aux torts exclusifs de son épouse.

Violences conjugales et abandon de domicile

Faisant valoir l’abandon du domicile conjugal par sa femme, un homme sollicite le divorce aux torts exclusifs de son épouse. Mais les juges prononcent le divorce du couple pour altération définitive du lien conjugal et déboutent le mari de sa demande en dommages et intérêts.

Occupation du logement par l’ex-épouse

Une femme conteste devoir verser à son ex-mari une indemnité d’occupation pour avoir occupé pendant la procédure de divorce le logement familial, bien commun au couple.