Code de l’urbanisme : gare aux infractions !21/07/2020  



Une commune sollicite en justice l'enlèvement d'une clôture et la remise en état des lieux d'une parcelle qu'un particulier avait clos. A l’appui de sa démarche, elle fait valoir que l’intéressé avait exécuté les travaux sans autorisation et ce, contrairement à ce que prévoit le Plan Local d'Urbanisme (PLU) de la commune. Saisie du litige, la Cour de cassation rappelle que les communes, par l'intermédiaire du PLU, sont en droit de soumettre les clôtures à déclaration préalable. A défaut, la loi prévoit une déclaration obligatoire dans de nombreux cas, notamment dans certains périmètres sensibles et zones d'environnement protégé. En l'absence de cette autorisation, la pose de la clôture était donc, en l’espèce, illégale. Le propriétaire se voit donc condamné à remettre les lieux en l’état et écope, de surcroît, d’une amende de 1 000 €.

> La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
Gare aux règles locales d’urbanisme !

Une commune sollicite en justice l'enlèvement d'une clôture et la remise en état des lieux d'une parcelle qu'un particulier avait clos.

Contestation du prix : l’expertise compte !

Un particulier acquiert un studio puis, constatant que la surface du bien est inférieure à celle indiquée dans l’acte de vente, sollicite en justice la réduction proportionnelle de son prix.

VEFA et vices de construction

Dans le cadre d’une vente en état de futur achèvement (VEFA), un couple acquiert une maison sur plans. Mais constatant divers vices de construction et défauts de conformité (et notamment le positionnement des fenêtres à une hauteur excessive), il sollicite une diminution du prix de 30 000 €.

VEFA et retard de livraison

Dans le cadre d’une vente en état de futur d’achèvement (VEFA), l’acquéreur se plaint d’un retard de livraison de l’immeuble. Il agit en justice, sur le fondement de la clause pénale prévue au contrat, pour en demander réparation au promoteur. Mais celui-ci se défend et explique son retard de livraison par les retards de paiement imputables à l’acquéreur,

PEA : Les règles de transmission après un décés

Un PEA doit être clos au décès du titulaire mais sa clôture ne vaut pas ordre de liquidation.

Voiture d’occasion et vice caché

Un particulier achète une voiture d’occasion à un professionnel puis sollicite en justice l’annulation de la ...