SARL : ce sont les statuts qui s’appliquent !27/07/2020  



Une SARL souscrit deux emprunts bancaires le même jour, pour un montant respectif de 32 000 et 73 000 €. Les contrats sont signés par les deux associés. Mais rapidement la société ne peut plus honorer les remboursements des prêts. Pour échapper à ses obligations, elle tente alors de faire valoir que les deux contrats sont nuls, arguant du fait que la décision d’emprunter de tels montants nécessitait la réunion d’une assemblée. En vain. Force est de constater que chacun des emprunts ne dépasse pas le plafond de 76 000 €. Ainsi, dans ces conditions et conformément aux statuts de la société, la décision pouvait valablement résulter du consentement de tous les associés dans un acte.

> La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
Abus de majorité et critères constitutifs

Suite au décès de l’un des cogérants d’une société, les héritiers de ce dernier assignent la SARL et les deux autres cogérants en justice, leur reprochant un abus de majorité.

Compte courant d’associés : gare à la faute !

Quelques jours après la condamnation en justice d’une société à payer la somme de 166 000 €, son gérant ...

Micro-entrepreneurs et exigences bancaires

Publiée au journal officiel le 23 mai 2019, la loi Pacte est venue supprimer l’obligation, pour les micro-entrepreneurs les plus modestes (affichant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 10 000 € par an), de posséder un compte bancaire distinct de leur compte bancaire personnel.

Covid-19 : mesures de soutien aux entreprises

Deux projets de loi, actuellement devant le Parlement, devraient voir rapidement le jour afin de soutenir les entreprises dans la crise sanitaire que le pays traverse.

Le banquier qui obéit n’est pas fautif

Deux époux encaissent un chèque (70 000 €) que vient de leur remettre leur neveu en remboursement d’un prêt qu’ils lui avaient consenti. Neuf jours plus tard, le couple demande à sa propre banque d’émettre un chèque d’un montant de 72 000 € afin de payer le prix d’un terrain.

Révocation abusive d’un gérant de SARL

Réunis en assemblée générale, les associés d’une SARL votent la révocation de l’un de leurs cogérants. Mécontent, ...