Un testament ne peut être rédigé à deux !27/07/2020  



La partenaire de Pacs d’un homme décédé se prévaut d’un testament l’instituant l’unique héritière de tous les biens acquis suite à la signature du Pacs. Mais les frères et sœurs du défunt ne l’entendent pas de cette oreille. Ils estiment que le testament est dénué de valeur juridique. Saisis du litige, les juges leur donnent raison. Il se trouve en effet que l’acte litigieux est conjointement rédigé et cosigné par le couple qui se lègue mutuellement leurs biens. Or, l’article 968 du Code civil prohibe les testaments établis par plusieurs personnes (on parle de testaments conjonctifs) et exige que le recueil des dernières volontés se fasse dans un acte unilatéral afin de préserver la liberté de tester et d’assurer la possibilité de révoquer des dispositions testamentaires.

> La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
Légataire universel et assurance décès

Un homme décède, laissant derrière lui un testament qui institue sa compagne « légataire universel » de tout son ...

Légataire universel et assurance décès

Un homme décède, laissant derrière lui un testament qui institue sa compagne « légataire universel » de tout son ...

Réserve héréditaire des enfants : un principe !

Un homme de nationalité marocaine décède en France, laissant pour lui succéder ses trois fils et un testament ...

Curatelle, testament et insanité d’esprit

Un homme, placé sous curatelle, décède. Il laisse derrière lui un testament authentique (acte notarié). Se fondant sur ...

Deux personnes pacsées peuvent-elles se léguer leurs biens ?

La Cour de cassation vient de rappeler que l’interdiction du testament conjonctif s’applique à l’acte unique par lequel deux partenaires pacsés se sont mutuellement légués tous leurs biens.

Vente d’un logement et droits de succession

La commission versée à une agence immobilière par des héritiers lors de la vente d’un bien immobilier appartenant à une personne décédée ne constitue pas des frais déductibles du passif successoral.