Epargne salariale : Dernière ligne droite pour la prime Macron10/08/2020  



Pour mettre en place un accord d’intéressement afin de pouvoir verser à leurs salariés une prime Macron, les entreprises ont jusqu’au 31 août. Pour les aider l’État vient encore d’en simplifier la procédure et de mettre en place un système d’accompagnement.

La prime Macron peut être versée par toute entreprise dans la limite de 1000 euros. Mais son montant peut être porté à 2000 euros si l’entreprise a signé un accord d’intéressement. Elle peut être versée jusqu’au 31 août 2020. Il est à noter que le montant de la prime peut être modulé selon les bénéficiaires en fonction des conditions de travail liées à l’épidémie de Covid-19. Dans tous les cas, cette prime est exonérée d’impôts et de cotisation.

Mais les entreprises souhaitant la verser doivent donc se doter d’un dispositif d’intéressement avant la fin du mois d’août. L’intéressement, comment ça marche ? Il s’agit d’un dispositif facultatif d’épargne salariale qui est mis en place par voie d’accord avec les salariés et qui permet à la fois de motiver et de fidéliser les salariés en les associant financièrement aux résultats ou à la performance de l’entreprise.

Bien que fiscalement avantageux puisque les entreprises de moins de 250 salariés ne payent aucune charge sur les sommes versées, le dispositif de l’intéressement est boudé par les patrons de petites entreprises qui estiment sa mise en œuvre trop complexe. L’intéressement un puissant outil de fidélisation Pourtant, le dispositif est un outil puissant de fidélisation des salariés. Car, il peut leur rapporter gros. Selon la dernière étude de la Dares (Ministère du travail) sur le sujet, tous dispositifs confondus (intéressement, participation et épargne salariale dans son ensemble), 7,3 millions de salariés ont touché un complément de rémunération en 2017 (date de référence de l’étude), pour 8,8 millions de salariés ayant potentiellement accès à l’un de ces dispositifs. En moyenne, les 7,3 millions de bénéficiaires d’un versement de leur entreprise (intéressement, participation ou abondement sur un PEE ou un Perco) ont touché 2 512 euros en moyenne en 2017. Le montant moyen de la prime annuelle de participation s’élève à 1 398 euros, en très légère hausse en 2017, contre 1 828 euros pour l’intéressement, en hausse de près de 100 euros en un an. Les entreprises ont par ailleurs versé en moyenne 724 euros d’abondement sur les plans d’épargne entreprise (PEE), et 556 euros d’abondement sur les plans d’épargne pour la retraite collectif (Perco). La Dares estime que près de 43% des salariés ont la possibilité d’ouvrir un PEE dans leur entreprise, et que 22,5% peuvent aussi opter pour un Perco.

Comment mettre en place un dispositif intéressement Mais comment mettre en place ce dispositif dans votre entreprise ? Sous quelles conditions ? Quels sont les avantages ?

Afin d’aider les entreprises dans la création de leur accord d’intéressement, l’Urssaf, le ministère du Travail et le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance s’associent pour proposer un nouveau service en ligne : Mon-interessement.urssaf.fr. Ce dispositif permet aux entreprises qui le souhaitent de bénéficier gratuitement d’un accompagnement personnalisé tout au long de l’élaboration des grandes étapes de l’accord d’intéressement.


 Autres articles sur le même sujet :
Partage du profit : combien les entreprises ont-elles versé ?

La prime d'intéressement versée par les entreprises du SBF120 s'est élevée à 2 543€ par salarié en 2018, un record depuis 2014.

Cette mesure qui va booster l’épargne salariale

Bercy veut doubler d'ici à 2020 le nombre d'entreprises de moins de 250 salariés proposant une épargne salariale. Participation, intéressement, PEE, PERCO. On vous dit tout sur les dispositifs concernés.

Participation et intéressement : les expatriés y ont tous le droit

La Cour de cassation vient de confirmer que les accords de participation ou d'intéressement ne peuvent pas exclure les salariés travaillant à l'étranger.

Epargne salariale : Versements de primes record en 2018

Selon le baromètre du partage de profit du cabinet de conseil en épargne Eres, les entreprises du SBF 120 ont versé plus de 5,2 milliards d'euros de primes collectives à leurs collaborateurs en 2018.

Prime Macron : Pourquoi ça coince ?

81% des chefs d'entreprise verseraient la prime Macron dans l'hypothèse d'une reconduction en l'état de ses modalités de versement.

Pas de prime de fin d'année pour 9 petites entreprises sur 10

87% des dirigeants de TPE interrogés affirment que la nécessaire conclusion d'un accord d'intéressement les conduira à ne pas réaliser le versement de cette prime en 2019.