Chèque énergie : Validité prolongée pour les chèques 201918/08/2020  



Les chèques énergie de 2020 ont été distribués entre avril et mai, en pleine crise sanitaire. Problème : De nombreux bénéficiaires n’ont pu utiliser les chèques perçus en 2019. Que faire de vos chèques en fin de validité ?

Les chèques énergie remplacent les anciens tarifs sociaux de l’électricité et du gaz. Ils permettent de payer une facture d’électricité, de gaz, de fioul ou de bois. Ils sont attribués aux foyers perçevant jusqu’à 10 700 euros de revenus par an. Leurs montants varient de 48 à 277 € (en fonction des revenus) et doivent être utilisés avant la date de fin de validité inscrite dessus. Mais compte tenu de la crise sanitaire certains foyers disposent encore de ceux de l’édition 2019 et n’ont pas pu les utiliser avant leur date de péremption, à savoir fin avril 2020.

Bonne nouvelle, le gouvernement a décidé de prolonger la validité des chèques énergie 2019 jusqu’au 23 septembre 2020. Les fournisseurs sont donc tenus de les accepter en paiement des factures. Autre bonne nouvelle, en cas de dépassement de la date de validité des chèques énergie, il est possible de demander l’échange contre un chèque travaux spécifiquement dédié au financement de travaux de rénovation énergétique. Ce dispositif est, quant à lui, valable pour 2 années supplémentaires.


 Autres articles sur le même sujet :
Elargissement du chèque énergie

Le chèque énergie, dispositif permettant aux ménages modestes de payer leurs factures d’énergie, augmente de 50 € par an cette année et sera accordé à près de 6 millions de foyers modestes en 2019, soit 2 millions de plus.

Hausse du chèque énergie

Le chèque énergie permet aux 4 millions de ménages modestes de payer leurs factures d’énergie. Son montant moyen devrait ainsi passer de 150 à 200 € par an en 2019.

Les chèques vacances sont-ils menacés ?

L’année prochaine, vos chèques vacances vont coûter plus cher aux prestataires. Ils risquent d’être nombreux à ne plus les accepter.

Chèque, pourquoi il est devenu le moyen de paiement le plus fraudé ?

Selon le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, le chèque est devenu le moyen de paiement le plus fraudé en France en 2018.

Pas de sanctions pour le paiement de l’impôt par chèque

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, annonce la « suppression des pénalités de 15 euros minimum en cas de paiement des impôts par chèque ».

Immobilier : Les villes favorites des primo-accédants et des investisseurs locatifs

Pour la 1ère fois, Cafpi a rassemblé les chiffres sur l’évolution des caractéristiques des emprunts entre 2015 et 2019 permettant de dresser un bilan sur les 4 dernières années et d’effectuer les premières projections pour la fin de l’année 2019, voire l’année 2020.