Achat et délai de rétractation24/08/2020  



Un particulier souhaite acheter une habitation. Il signe un compromis de vente qui lui est notifié par lettre recommandée avec avis de réception. Il bénéficie d'un délai de rétractation de 10 jours à compter du lendemain de la première présentation de la lettre. L'acheteur laisse passer ce délai sans exercer son droit de rétractation. Puis il refuse de signer l'acte définitif en prétextant que la notification du compromis ne comprenait pas de lettre d'accompagnement. Les vendeurs contestent ce motif et saisissent le tribunal pour obtenir la conclusion de la vente et le paiement de différentes sommes. Ils finissent par obtenir gain de cause. Selon l'article L 271-1 du Code de la construction et de l'habitation, le droit de rétractation peut être exercé malgré l'absence de lettre d'accompagnement jointe à la notification du compromis. En effet, le compromis lui-même suffit s'il précise les conditions d'exercice du droit de rétractation.

> La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
Vente et présence de termites

Un acheteur signe le compromis de vente de sa future maison mais refuse, par la suite, de signer l’acte authentique.

Location et congé dénué de tout effet

Un locataire adresse son congé au bailleur, par lettre recommandée avec avis de réception. Mais ce courrier,...

Résiliation du bail aux torts du locataire

Par plusieurs lettres recommandées avec avis de réception, un propriétaire fait savoir au locataire de son appartement que la copropriété se plaint de son comportement : elle lui reproche de stationner son véhicule devant les portes de garage de la résidence,

L’agent immobilier a droit à sa commission !

Une promesse de vente d’un appartement, rédigée par un agent immobilier, est signée par le vendeur et l'acquéreur...

Dissolution d’une société créée de fait

Par lettre recommandée, l’associé d’une société créée de fait notifie à son coassocié sa volonté de mettre un terme à leur indivision.

Immobilier : La date limite du compromis de vente s'impose

Un vendeur a du payer une pénalité pour avoir dépassé la date limite prévue dans un compromis pour signer la vente chez le notaire.