Lutte contre les démarchages téléphoniques01/09/2020  



Lutte contre les démarchages téléphoniques

Jusqu’à présent, un professionnel pouvait démarcher un consommateur, bien qu’il soit inscrit sur la liste d’opposition Bloctel, « en cas de relations contractuelles préexistantes ». Avec la nouvelle rédaction de l’article L. 223-1 du Code de la consommation, les inscrits à Bloctel ne pourront dorénavant être appelés que par les opérateurs avec lesquels ils ont un contrat en cours et uniquement pour des sollicitations en lien avec l’objet de ce contrat. Par ailleurs, en dehors des contrats en cours, ce type de prospection est désormais interdit pour les travaux de rénovation énergétique dans les logements et le secteur de la production des énergies renouvelables. En cas de violation de ces règles, les amendes pourront atteindre 75 000 € pour les professionnels indépendants et 375 000 € pour les entreprises. Ces sanctions seront également applicables lorsque le professionnel s’abstiendra d’indiquer son identité ou d’informer le consommateur de l’existence de la liste d’opposition.

> La loi


 Autres articles sur le même sujet :
Achat à distance et droit de rétractation

En cas de vente à distance par un professionnel à un consommateur, ce dernier a 14 jours pour se rétracter.

Achat à distance et droit de rétractation

En cas de vente à distance par un professionnel à un consommateur, ce dernier a 14 jours pour se rétracter.

Vente à distance et droit du consommateur

Une directive européenne d’octobre 2011 impose aux professionnels de la vente à distance de fournir aux consommateurs certaines informations avant la conclusion du contrat.

TEG erroné : sanctions clarifiées !

Jusqu’à présent, la réglementation encadrant les prêts bancaires ne comportait pas de sanctions précises en cas d’application d’un taux effectif global (TEG) erroné.

Caractère disproportionné du cautionnement

Pour tenter d’échapper à ses obligations, une caution invoque la nullité de sa garantie. A l’appui de sa démarche,...

Salles de sport : attention aux contrats !

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes...