Décès : il faut prévenir le syndic !07/09/2020  



Alors que le syndic n'avait pas été informé du décès du propriétaire, il notifie les PV des Assemblées Générales à ce dernier. Les courriers lui reviennent avec la mention « décédée ». L'usufruitier d'alors, devenu, depuis le décès, le propriétaire, assigne, devant la justice, le syndicat des copropriétaires en annulation de ces Assemblée Générales. En vain. Il ne peut être reproché au syndicat de ne pas avoir adressé au nu-propriétaire ou à l’usufruitier le procès-verbal des Assemblées Générales, dès lors que la preuve de ce qu'il avait connaissance du décès de la copropriétaire n'est pas rapportée et que l’usufruitier, n'ayant pas agi en annulation des Assemblées Générales dans les deux mois de la notification, n'est plus recevable à le faire.

> La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
La date de l’AG doit être affichée

Le syndic doit désormais afficher la date de la prochaine assemblée générale (AG) et mentionner la possibilité qui est offerte aux copropriétaires de demander l’inscription d’une ou plusieurs questions à l’ordre du jour.

Quand le PV d’AG omet le nom de l’opposant

Des copropriétaires saisissent la justice afin d’obtenir l’annulation d’une décision prise en assemblée générale.

De l’importance de l’ordre du jour de l’AG

Des copropriétaires assignent le syndicat des copropriétaires en annulation de décision d’assemblée générale (AG).

De l’importance de l’ordre du jour de l’AG

Des copropriétaires assignent le syndicat des copropriétaires en annulation de décision d’assemblée générale (AG).

Dispense d’ouverture d’un compte séparé

Des copropriétaires sollicitent en justice l’annulation de la décision de l’assemblée générale de leur immeuble ayant ...

Accès à extranet : précisions

Sauf décision contraire de l’assemblée générale prise à la majorité absolue, les syndics professionnels sont tenus de proposer un extranet sur lequel chaque propriétaire peut consulter les documents de son immeuble.