Vente, travaux et enrichissement injustifié14/09/2020  



Après avoir vendu sa maison, un couple obtient en justice la résolution de la vente pour non-paiement du prix. En retour, les acheteurs sollicitent, sur le fondement de l’enrichissement sans cause (aujourd’hui appelé enrichissement injustifié), le remboursement du coût des travaux qu’ils ont effectués (53 000 €). En vain. Pour les juges, les travaux de rénovation et de redistribution des pièces ne peuvent être qualifiés d’urgents ; ils ne concernent pas la mise en sécurité et ont été engagés alors même que les intéressés n’étaient pas certains d’obtenir un crédit pour solder le prix de vente. Dès lors, ces travaux ont été réalisés par les acheteurs dans leur intérêt propre (ils ont occupé la maison pendant six ans) et à leurs risques et périls !

> La décision de justice


 Autres articles sur le même sujet :
VEFA et vices de construction

Dans le cadre d’une vente en état de futur achèvement (VEFA), un couple acquiert une maison sur plans. Mais constatant divers vices de construction et défauts de conformité (et notamment le positionnement des fenêtres à une hauteur excessive), il sollicite une diminution du prix de 30 000 €.

Il faut respecter ses engagements !

Des concubins se séparent et signent une transaction aux termes de laquelle 70 % du prix de vente de leur maison reviendront à Madame et 30 % à Monsieur. Mais 10 ans plus tard, la maison n’est toujours pas vendue et Monsieur décide alors d’assigner Madame en justice.

Contestation du prix : l’expertise compte !

Un particulier acquiert un studio puis, constatant que la surface du bien est inférieure à celle indiquée dans l’acte de vente, sollicite en justice la réduction proportionnelle de son prix.

VEFA et retard de livraison

Dans le cadre d’une vente en état de futur d’achèvement (VEFA), l’acquéreur se plaint d’un retard de livraison de l’immeuble. Il agit en justice, sur le fondement de la clause pénale prévue au contrat, pour en demander réparation au promoteur. Mais celui-ci se défend et explique son retard de livraison par les retards de paiement imputables à l’acquéreur,

Résiliation du contrat aux torts des 2 parties

Deux époux confient à une société la construction d’une maison individuelle. Quelques temps après, le ...

Vente et exonération de plus-value

Un couple acquière successivement deux maisons, y réside quelques temps, puis les revend. Mais, lors d’un ...