Placements : les Français de plus en plus frileux19/01/2021  



Selon le dernier baromètre de l’Autorité des marchés financiers (AMF), et dans un contexte financier complexe, les épargnants se déclarent globalement satisfaits de leurs investissements mais restent toujours mesurés dans leurs prises de risque.

Cette quatrième édition du baromètre de l’épargne de l’AMF, réalisée en septembre 2020, confirme la frilosité des Français face aux risques des placements en actions.

- La moitié des Français écarte tout risque (50 % en 2020 contre 54 % en 2019). Ce sont en particulier 58 % des plus de 55 ans, contre 36 % des moins de 35 ans.

- Pour un placement réalisé sur 10 années, plus de la moitié des personnes sondées acceptent de consacrer seulement 10 % de la somme disponible dans un investissement risqué.

- L’étude pointe également le manque de repère des épargnants, tant sur des notions de base (seuls 3 Français sur 10 connaissent le taux du Livret A).

- 27 % des répondants considèrent qu’un taux de rendement minimal satisfaisant se situe actuellement entre 3 et 4 % par an.

- un quart des Français déclarent avoir confiance dans les placements en actions, contre 21 % en 2019. Plus de la moitié des Français (56 %) n’a toujours pas confiance, mais cette méfiance est en recul (-8 points par rapport à 2019).

- 54 % des Français pourraient faire confiance à un investissement affichant à la fois un taux de rémunération nettement supérieur aux autres placements et une garantie du capital, « alors même que la promesse d’un tel placement est irréaliste ».

- Si les investissements en actions intéressent toujours en moyenne 3 Français sur 10, les plus jeunes (25-34 ans) y trouvent un intérêt plus fort : 43 % contre 24 % chez les 45 ans et plus, ainsi que ceux dont le patrimoine financier est supérieur à 30 000 €.

(source Baromètre AMF)


 Autres articles sur le même sujet :
Les Français toujours aussi inquiets pour leur retraite

Selon la 17ème édition du baromètre « Les Français, l’épargne et la retraite » réalisé par l’institut Ipsos pour le compte du Cercle des épargnants, les Français sont toujours aussi inquiets pour leur retraite. La preuve en chiffres.

Epargne : Les banques ne jouent pas le jeu de la transparence des frais

L’Autorité des marchés financiers a procédé à une nouvelle vague de visites mystères dans 11 banques de réseau. Résultats : Elles ne jouent toujours pas le jeu de la transparence des frais.

Après le Krach, quel scénario pour les marchés ?

Les marchés financiers sont, avec la mondialisation de l’épidémie de coronavirus, entrés dans un processus de baisse forte avec un risque d’auto-réalisation. Voici l'analyse de Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l’Épargne sur la situation le 9 mars 2020 à 12H30.

Epargne, pourquoi les Français font le grand écart ?

Les épargnants français recherchent sécurité, liquidité et rendement. Pas étonnant qu’ils plébiscitent des produits aussi différents que le livret A ou les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier).

Les CFD restent dans le collimateur de l’AMF

L'Autorité des marchés financiers prolonge l'interdiction relative à la commercialisation, la distribution et la vente, en France ou à partir de la France, d’options binaires à des clients non professionnels.

Les Français continuent de remplir leur livret A

Le placement préféré des Français termine le premier trimestre 2019 sur une collecte de 1,97 milliard d’euros en mars.