Un bien détenu par une SCI ne peut garantir une dette19/01/2021  



La Cour de cassation vient de rappeler qu'il n'est pas possible d'utiliser un bien appartenant à une société civile immobilière pour garantir une dette personnelle du gérant ou d'un associé si elle met en péril cette SCI.

Que les associés soient d'accord et que l'acte soit conforme aux statuts ne change rien à l'interdiction, précise la Cour de cassation. Car l'immeuble hypothéqué risque d'être vendu, ont observé les juges, ce qui met en péril l'existence même de la SCI. Cette constitution de garantie est nulle car contraire à l'intérêt de la SCI. De plus, le risque de saisie qui pèserait sur l'immeuble hypothéqué mettrait aussi en péril les droits des créanciers de la SCI qui pourraient alors voir disparaître leur garantie de remboursement, avait observé auparavant la cour d'appel.

En conclusion, non seulement la SCI ne tirerait aucun avantage de l'opération, mais de plus elle verrait son existence mise en péril. Le montage n'est donc pas permis. A moins que la SCI ne possède suffisamment de biens pour survivre si un bien hypothéqué devait être saisi. (Cass. Com, 6.1.2021, X 19-15.299).


 Autres articles sur le même sujet :
Une résidence principale détenue par une SCI bénéficie t-elle d'un abattement ?

Le Conseil constitutionnel confirme l'application différenciée de l'abattement de 30 % sur la résidence principale, selon que le logement en question est détenu directement par son propriétaire ou que le bien appartient à une société civile immobilière.

Un site pour réduire la fracture numérique

Le gouvernement met en place un site pour aider les personnes qui ont du mal à utiliser les outils numériques, au moment où les Français sont confinés en raison de l’épidémie de coronavirus.

Vente d’un logement et droits de succession

La commission versée à une agence immobilière par des héritiers lors de la vente d’un bien immobilier appartenant à une personne décédée ne constitue pas des frais déductibles du passif successoral.

Le droit de faire expulser des squatteurs de chez soi est un droit absolu !

La Cour de cassation vient opportunément rappeler que tout propriétaire a le droit de disposer de son bien de la manière la plus absolue. Il a donc, en toute situation, le droit de faire expulser des personnes qui occupent son bien de manière non autorisée.

Immobilier : Que peut-on s’offrir avec 1 million ?

BARNES, la société internationale d’immobilier résidentiel haut de gamme, s’est intéressée aux types de biens que la clientèle internationale haut de gamme pouvait s’offrir avec 1 million d’euros ou de dollars, dans les principales villes et lieux de villégiature les plus recherchés. Tour d’horizon.

Qui peut se prévaloir du défaut d’agrément ?

Un associé d’une société civile de moyens (SCM) cède l’ensemble de ses parts à un tiers sans requérir l’agrément de l’autre associé.