Toutes les aides pour faire du vélo25/01/2021  



Forfait Mobilités Durables, crédit d'impôt prolongé… tout savoir sur les dispositifs favorisant la pratique du vélo.

Le forfait mobilités durables est entré en vigueur en mai 2020 pour inciter les français à utiliser des modes de transport plus propres. Il est issu de la loi d'orientation des mobilités (LOM) déplacements domicile-travail. Depuis le 10 mai 2020, le forfait, exonéré de charges sociales et patronales et non imposable était jusqu'ici plafonné à 400 euros annuels. Ce plafond a été relevé à 500 euros depuis le début de l'année 2021, augmentant ainsi le montant de la prise en charge des frais de déplacement des salariés qui se convertissent aux mobilités douces. Ce forfait pourrait être relevé à 500 euros en 2021. L'aide est exonérée d'impôt et de cotisations. Elle peut être versée par les employeurs qui le souhaitent, sans caractère obligatoire.

Le Forfait Mobilités Durables couvre plusieurs types de dépenses : la location d'un vélo électrique, l'achat d'une trottinette ou d'un vélo, les parcours en co-voiturage... . Il est cumulable avec la participation de l'employeur aux abonnements de transports publics comme le passe Navigo en région parisienne.

La prise de conscience collective d'amorcer la transition écologique a été accompagnée dès le départ par de nombreuses initiatives privées, dont celle de Zenride, qui est la première start-up française à commercialiser, depuis 2019, des vélos de fonction partout en France. Zenride permet aux salariés de reprendre le contrôle de leurs déplacements grâce à une location de vélo prise en charge par leur employeur à hauteur de 70% du coût de la location, le salarié paye le reste, soit 10 à 25 euros par mois en fonction du type de vélo choisi et des accessoires.

Forfait Mobilités Durables, service intégré de mise à disposition de vélo de fonction : deux dispositifs distincts mais complémentaires. Le forfait Mobilités Durables permet aux salariés qui ont opté pour la mobilité douce, de se faire rembourser une partie des coûts liés à l'achat d'un vélo ou d'une location de trottinette ; un système comparable aux indemnités kilométriques. Quant à la location de vélo de fonction, c'est l'entreprise qui propose en interne ce service à ses salariés en prenant en charge 70% du coût de la location. Un employeur qui souhaite donc agir en faveur de la transition écologique, peut donc : soit, à minima, opter pour le forfait Mobilités Durables, en versant à ses salariés jusqu'à 500 euros, par an et par salarié, pour contribuer aux frais de transport durable ou intégrer de manière pérenne un système de mise à disposition de vélo pour leurs salariés, par l'achat ou la location de longue durée d'une flotte de vélo.


 Autres articles sur le même sujet :
Quand la prime à la casse vire au casse-tête !

Retards de paiements, complications administratives, pour les 300 000 candidats à la prime à la casse, le dispositif vire souvent au casse-tête.

Malus plus cher au mois de mars

Les voitures émettant plus de 212 grammes de CO2 au kilomètre vont coûter beaucoup plus cher à partir du 1er mars.

Tout savoir sur le CITE

Plafonds de prix, limites de ressources, voici les principales choses à savoir pour profiter du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en 2019.

Hausse du seuil de la franchise d'impôt pour les associations

La loi de finances pour 2020 relève, de manière forfaitaire, à 72 000 € le seuil de la franchise des impôts commerciaux applicable aux activités lucratives accessoires des organismes sans but lucratif et assimilés.

Le Crédit d’impôt recherche (CIR) perd de son intérêt

Pour la première fois depuis cinq ans, le nombre de déclarants au crédit impôt recherche baisse, et c’est encore plus vrai pour les PME.

Année blanche, un expert-comptable pour vous aider

Pour la 9e année consécutive, l’Ordre des experts-comptables se mobilise pour aider gratuitement les contribuables à travers l’opération citoyenne Allo Impôt.