500 euros d’aide pour les jeunes diplômés15/02/2021  



Les jeunes diplômés qui ont des difficultés à trouver un emploi du fait de la crise sanitaire peuvent bénéficier d’une aide allant jusqu’à 500 €, pendant 4 mois.

Pour faciliter l’insertion professionnelle, le gouvernement a mis en place dans le cadre du plan «1 jeune 1 solution», une aide financière en soutien des jeunes diplômés qui percevaient une bourse sur critères sociaux. Les bénéficiaires de l’aide peuvent percevoir une prestation s’élevant au maximum à 70 % du montant de leur bourse, à laquelle s’ajoute 100 € s’ils ne vivent plus chez leurs parents.

Pour les étudiants percevant la bourse au taux maximal l’an dernier, cela représente ainsi 500 € par mois. Son versement est réservé aux personnes de moins de 30 ans ayant obtenu un diplôme au moins BAC+2 (DUT, BTS, DEUST) au cours de l’année 2020 ou 2021 et inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi. L’aide est versée directement par Pôle emploi, et ce durant 4 mois.

Pour y avoir droit, il faut déposer une demande d’aide au plus tard le 30 juin 2021, en utilisant le formulaire dédié.

En cas de refus d’attribution de l’aide, il est possible de faire une réclamation auprès de son agence Pôle emploi pour contester cette décision, dans les deux mois suivant la notification, en exerçant.


 Autres articles sur le même sujet :
Une plateforme de bénévoles en soutien des entrepreneurs

Une plateforme accompagne les entrepreneurs pendant la crise sanitaire du Covid 19.

Qui sont les jeunes sans études ni emploi ni formation ?

En 2018, 963 000 jeunes âgés de 16 à 25 ans ne sont ni en études, ni en emploi, ni en formation.

Comment obtenir un prêt garanti par l'Etat ?

Des « prêts garantis par l'Etat » permettront à l'ensemble des entreprises françaises de surmonter la perturbation importante de leur activité induite par la crise sanitaire actuelle. Mode d'emploi.

500 euros d'aide pour acheter un vélo, tout de suite

Du fait de la grève des transports prévue à partir du 5 décembre 2019, l'aide à l'achat d'un vélo à assistance électrique en Île-de-France est activée précocement.

Faut-il baisser la TVA ?

Parmi les propositions faîtes pendant le Grand Débat National, l’idée d’une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité pour soutenir le pouvoir d'achat revient souvent. Est-ce une bonne idée ?

Nouveau bond pour l'épargne de précaution

Face à une crise sanitaire et économique sans précédent, le Livret A joue son rôle traditionnel de valeur refuge de l’épargne française.