Assurances, quel délai pour la déclaration de sinistre ?15/02/2021  



Pour déclarer un sinistre à son assureur, l'assuré dispose d'au moins cinq jours ouvrés. Si l'assureur peut allonger dans son contrat le délai de déclaration d'un sinistre, il ne peut pas le réduire en deçà de ce minimum légal.

Le délai de déclaration pouvait être modifié d'un commun accord entre les deux parties lors de la signature du contrat, mais cela n'autorise pas à le réduire à une durée inférieure au minimum légal. Lorsque le délai de cinq jours n'est pas respecté, il n'y a plus de délai valable et cet assuré pouvait toujours faire sa déclaration, ont expliqué les juges. Si l'assureur ne respecte pas ce délai minimal, il ne peut plus soutenir qu'une déclaration de sinistre serait trop tardive, a précisé la Cour de cassation.

Ces principes, rendus obligatoires par le code des assurances, ont permis à un assuré de bénéficier d'une garantie alors qu'il avait déclaré ses dommages avec plusieurs mois de retard. L'assuré, qui était agriculteur, avait saisi son assureur après avoir constaté des dégâts climatiques sur sa récolte. D'une part, répondait l'assureur, les dégâts étaient visibles depuis plusieurs mois, et d'autre part, le délai pour les déclarer était de quatre jours, selon le contrat.


 Autres articles sur le même sujet :
COMMENT GÈRE-T-ON LES SINISTRES AUTO CHEZ SOLLY AZAR ?

La gestion des sinistres se veut digitale avec la déclaration des sinistres en ligne, le suivi par SMS et l’expertise à distance lancée en janvier 2019. Tout est mis en œuvre pour faciliter et fluidifier les démarches pour vous et votre client. Aujourd’hui, pas moins de 13% des clients choisissent l’expertise à distance autonome.

Assurance logement : Payez-vous le juste prix ?

Saviez-vous qu'en France, les Français déboursent en moyenne 175 € par an pour assurer leur logement. Et que d’une région à l’autre, l’écart des prix des cotisations s’élève à 34 %.

Loi Pacte : Le delai pour débloquer un contrat d'assurance-vie est de 15 jours après le décès

Une fois informés du décès de leur client, les assureurs ont 15 jours pour contacter le bénéficiaire de son assurance vie. Depuis mai 2019, en cas de non-respect de ce délai, les intérêts produits sur le capital sont servis au double, voire au triple du taux de l’intérêt légal.

Assurance-Vie : peut-on imaginer une fin du fonds en euros ?

L’ACPR avait appelé les assureurs proposant des contrats d’assurance-vie à renoncer à leurs fonds en euros afin d’orienter les épargnants vers des fonds en unités de compte (UC) plus risqués et plus rémunérateurs. Le moins que l’on puisse dire est qu’il a été entendu. Certains assureurs annonce déjà leur retrait de ce marché. Faut-il s’en inquiéter ?

Assurances : Peut-on se faire rembourser un bien plus cher que son prix d’achat ?

L'assureur peut-il exiger de limiter son indemnisation au montant déboursé au moment de l'achat ?

Délai de rétraction de vente immobilière : Ou en est-on ?

Allongement, suspension... après beaucoup de tergiversation, le délai de rétractation d'un compromis de vente d'un bien immobilier est finalement suspendu.