Crédit immobilier : ce qu'il faut savoir sur le remboursement anticipé15/02/2021  



Est-il possible de rembourser un crédit immobilier par anticipation et quelles procédures suivre ? Voici l’essentiel à savoir sur le remboursement anticipé.

Pour la plupart des acheteurs, l’emprunt immobilier reste le seul moyen de concrétiser un projet. La date d’échéance du prêt est le plus souvent échelonnée entre 10 à 25 ans. Mais avant que ce délai n’arrive à son terme, certaines personnes peuvent disposer du fonds nécessaire, grâce, entre autres, à un rachat de leur crédit, une succession ou à la revente du bien.

Dans l’optique de se libérer plus tôt de leur engagement, elles souhaitent alors effectuer un remboursement anticipé de leur prêt.

Mais est-il possible de rembourser un crédit immobilier par anticipation et quelles procédures suivre ? Voici l’essentiel à savoir sur le remboursement avant terme.

Le remboursement anticipé d’un prêt immobilier est-il possible ? Comme le stipule le Code de la Consommation, l’emprunteur a toujours le choix et peut prendre l’initiative de rembourser son prêt intégralement ou partiellement avant son terme. Le contrat de prêt peut toutefois interdire un remboursement de moins de 10 % de la somme prêtée, ou à hauteur de ces 10 %.

Une exception est néanmoins possible si ce montant correspond au solde dû.

Remboursement anticipé d’un prêt immobilier : quelles procédures suivre ?

Prenez contact avec votre créditeur, par écrit dans l’idéal, afin de lui faire part de votre décision. De son côté, il est tenu de vous mettre au fait du montant dû pour un remboursement avant terme. Notez que cette estimation sera faite à titre gratuit si le contrat a été signé après juillet 2016.

Remboursement anticipé d’un prêt immobilier : qu’en est-il des pénalités ?

Sauf si le contrat de prêt ne prévoit aucune pénalité en cas de remboursement anticipé, vous devez vous en acquitter. Toutefois, encadrées par le Code de la consommation, ces pénalités sont plafonnées et ne doivent pas dépasser, pour un prêt à taux fixe et à taux variable : - L’équivalent de 6 mois d’intérêts sur la somme restante à rembourser. - 3 % du capital dû avant de rembourser par anticipation. Par ailleurs, une majoration sur les intérêts compensateurs peut s’appliquer et certaines circonstances peuvent vous soustraire au paiement de ces pénalités. À ne citer que le décès de l’emprunteur ou du conjoint, une cessation d’activité professionnelle, etc.


 Autres articles sur le même sujet :
Crédit : Calcul de la réduction des frais en cas de remboursement anticipé

Un emprunteur qui rembourse de façon anticipée un crédit a droit à une réduction du coût total du crédit.

Les crédits immobiliers ne seront pas suspendus pendant la crise

Les courtiers en crédit veulent s’inspirer de l’Italie. Les ménages qui ont souscrit un emprunt immobilier peuvent suspendre le remboursement de leur mensualité jusqu’au 31 décembre 2020. Mais une telle mesure n’est pas l’ordre du jour en France pour l’instant.

Crédit Immobilier : Les taux restent stables mais les durées se réduisent

La plupart des établissements de crédit ont anticipé en décembre les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière et ont ajusté leurs offres.

Immobilier : Les charges de remboursement sont-elles supportables ?

Bonne nouvelle : Plus de 8 ménages sur 10 estiment leurs charges de remboursement de crédit supportables.

Crédit Immobilier : Que faire en cas de difficultés liées au coronavirus ?

Chômage technique, partiel ou baisse d’activité, certains emprunteurs peuvent connaître des difficultés pour payer les mensualités de leur prêt immobilier. Peut-on suspendre ses remboursements ou les différer ? Réponses.

Immobilier : Le neuf se réveille

En 2019, l’activité de ce secteur a augmenté de 1,2%. Que faut-il anticiper pour l'année prochaine ?