Les Français face aux imprévus financiers 22/02/2021  



Crise économique, des imprévus financiers qui pèsent de plus en plus sur les Français.

Près d’un tiers des Français (29%) a dû faire face à un imprévu financier en 2020. En moyenne, les Français touchés ont dû faire face à 2,4 imprévus en un an.

Des imprévus qui touchent particulièrement les familles monoparentales (62 %), les foyers vivant avec 1 000 euros ou moins par mois (49%), les moins de 35 ans (38%) et les CSP-(37 %).

Des imprévus qui interviennent malgré une grande prudence financière de la part des Français

80 % des Français s’estiment prévoyants, dont 34 % déclarent l’avoir davantage été en 2020. Le montant de ces imprévus financiers atteint des records avec une moyenne de 3624 euros en 2020 et plus de la moitié des personnes touchées (55%) ont dépensé plus de 1 000 euros.

En comparaison, en 2016, le montant moyen des imprévus des Français était de 1 926 euros par an.

Près d’un tiers de Français s’est dit plus inquiet qu’à l’accoutumée à l’idée de devoir faire face à un imprévu au cours des derniers mois (29%), notamment les familles monoparentales (62 %), les moins de 35 ans (42 %) et les CSP-(38 %).

Les imprévus financiers des Français sont d’abord liés à des travaux ou des pannes (35 % pour le remplacement d’un véhicule), mais également à des frais de santé (26 %, dont plus d’un tiers pour les 65 ans et plus).

De nombreux imprévus sont par ailleurs directement liés à la crise sanitaire et économique, tels que le chômage partiel quiconcerne 19 % des Français. Pour y faire face, les Français capitalisent principalement sur leur épargne personnelle (62 %), des changements d’habitude de consommation pour 32% d’entre eux, mais encore faut-il le pouvoir: une solution en net déclin avec 11 points de moins qu’en 2016.

Près d’un Français sur 5 (19 %) souscrit un crédit à la consommation pour faire face à un imprévu financier (+8 points par rapport à 2016)


 Autres articles sur le même sujet :
Les Français inquiets pour leur pouvoir d'achat

Les Français auraient plus peur pour leur pouvoir d’achat et l'économie française que pour la santé de leur proche ou la leur.

Qui part en vacances cet été ?

Les Français seront plus nombreux à partir cette année (20 % contre 17 % en 2018). Et surtout ils partiront pour des séjours plus longs et plus lointains.

La fracture numérique touche les plus modestes

Une partie des Français les âgés ou les plus modestes n’a pas accès à Internet à son domicile.

Crédits immobiliers américains : Les dettes immobilières dépassent le sommet atteint fin 2008

Les crédits immobiliers pèsent plus de 9.400 milliards de dollars aux Etats-Unis. Un nouveau record. Les dettes immobilières dépassent ainsi le sommet atteint fin 2008, juste avant la crise des subprimes aux Etats-Unis.

Pourquoi les Français plébiscitent la nouvelle procédure de divorce sans juge

Jugée plus rapide, plus simple, plus économique et moins conflictuelle, la procédure de divorce sans juge fait l’unanimité.

Vacances : Les idées reçues sur le paiement par carte

Dépenses, coût cachés, risques de fraude... les Français se questionnent fréquemment sur le moyen de paiement le plus adapté lors de leurs déplacements à l’étranger. Alors que 61% des Français reviennent de vacances avec de la monnaie inutilisée, il existe encore quelques idées reçues quant à l’utilisation de la carte de paiement.